HOWTH – Irlande

 

A la fin de notre week-end on avait envie de voir un peu la mer. L’Irlande est donc un pays bien pratique car on peut passer d’une ambiance à une autre très rapidement .

Howth est réputé pour ses très belles falaises, et ça vaut effectivement le coup d’oeil ! Etant deux bretons d’adoptions c’est le genre de paysages que nous adorons. La balade dure une petite heure et est vraiment très agréable bien que touristique.

 

 

 

jt9a9660jt9a9674jt9a9680

TRANSPORT

Howth n’est situé quà 15km du centre de Dublin, c’est une petite bourgade facilement accessible en train via le réseau ferroviaire Dart . Nous avons choisi de prendre le bus à Dublin qui avait son terminus à Howth Summit. L’intérêt de prendre le bus à l’aller c’est qu’il vous dépose au début de la promenade, alors que le train ne vous amène que près du port. Pour le retour nous avons pris le Dart dans la petite gare de Howth ( une gare absolument trop mignonne , dommage il faisait déjà nuit ! ) . Le ticket de train pour Dublin dont c’est le terminus vous coûte 3 euros environ par personne pour un aller. Il est vraiment rapide, mais pas super confortable.

 

jt9a9692jt9a9710jt9a9711

QUE RAPPORTER DE HOWTH

Il y a de nombreux marchés couverts où vous trouverez de quoi déguster de bons petits snacks irlandais. Vous avez le choix et au moins vous serez certains de la fraîcheur des produits. Nous avons testé le fish and chips et des beignets de calamar qui étaient super bons ! Si vous avez envie de rapporter des denrées non-périssables, vous pouvez acheter des conserves, et autres sauces typiquement anglo-saxonnes. Il y a également des petits magasins pour touristes qui vendent encore et toujours des pulls et autres babioles.

Bon vous rapporterez également de bons souvenirs ( enfin on espère ! ) et de jolies photos de cet endroit apaisant où la nature est vraiment magnifique.

 

 

jt9a9722jt9a9731

 

Crédits Photo : Albane de Marnhac

Publicités

Irlande nature-Wicklow – Glendalough

Visiter un parc national est toujours une bonne occasion de se ressourcer . Surtout lorsqu’on aime les visites qui sortent d’un cadre urbain, afin de prendre le temps de s’émerveiller et d’être captivé par ce qui nous entoure.

On avait pas mal fureté sur le net pour trouver des activités sympas en Irlande et Wicklow et Glendalough qui sont au même endroit , nous avaient particulièrement attiré ! Nous avions donc choisi de faire une journée au vert et ça reste un de nos moments préférés de ce voyage en terre irlandaise.

PETITS CONSEILS PRATIQUES

On vous le redit ici mais prenez des bonnes chaussures pour la journée, c’est une ballade avec un relief assez plat, mais mieux vaux prévenir que guérir.

N’hésitez pas à prendre un sac à dos avec quelques encas pour la route et une bouteille d’eau. Marcher ça creuse  !

Prenez évidemment votre appareil photo pour capturer la beauté des lieux.

jt9a9571jt9a9573jt9a9574

TRANSPORT

Pour se rendre à Wicklow et Glendalough,  nous avons loué une voiture qui nous a couté 40 Euros tout compris pour la journée ! Nous sommes passés par l’agence Payless située à Dublin près du centre ville. Nous avions le choix entre une voiture manuelle et une automatique. Baudouin n’ayant pas froid aux yeux, il a choisi une manuelle. Il appréhendait un peu la route car conduire à gauche n’est pas forcément inné ! Mais malgré quelques petits coups de klaxon subit de ci de là , nous sommes arrivés dans le comté de Wicklow qui s’avère être un véritable havre de paix. Situé à 1h à peine de Dublin, les irlandais l’affectionnent tout particulièrement pour ses vallées escarpées, son très beau relief, et son parc national : Glendalough. Pour s’y rendre vous pouvez choisir de passer par l’autoroute ou vous devrez payer un passage ( de mémoire cela devait être 2.50E ), mais attention car certaines autoroutes ( que nous n’avons pas empruntées ) fonctionnent comme aux US à savoir que vous passez un péage et qu’il faut ensuite se rendre sur Internet pour payer.

 

UN PEU D HISTOIRE

Wicklow est un des nombreux comtés qui compose l’Irlande. Glendalough est un petit hameau qui en fait partie. On y trouve les ruines d’un vieux monastère datant du 6ème siècle. C’est un lieu très reposant et selon les guides  » très spirituel ». Les ruines du monastère comporte une tour haute de 33 mètres et qui a la particularité de n’avoir qu’une porte située à 3 mètres du sol. Cette tour servait à protéger les reliques et les livres anciens. Vous avez également le cimetière, caractérisé par de très jolies croix celtiques .

Lorsque vous arrivez à Glendalough, garez vous au parking gratuit . Et essayez de venir le matin, car l’après-midi , la balade est prise d’assaut ! La visite est gratuite et constitue une halte vraiment appréciable. Vous pouvez voir une exposition relatant l’histoire du monastère et du comté pour 7E.

Plus d’informations ici

 

jt9a9575jt9a9579jt9a9582jt9a9588jt9a9591

 

jt9a9599

Le site de Glendalough est connu pour ses deux lacs , le Upper Lake et le Lower Lake. La balade entre les deux lacs durent environ une heure trente , prévoyez donc un encas et de bonnes chaussures comme dit précedemment. Mais rassurez vous, après le premier lac, vous trouverez de nombreux points de restauration.

Toutes ces couleurs d’automne étaient vraiment somptueuses et nous avons bien profité du parc ! On vous recommande carrément cette promenade apaisante qui nous a beaucoup plu.

 

jt9a9600jt9a9605jt9a9610jt9a9612jt9a9613jt9a9624jt9a9629jt9a9637jt9a9641

 

Crédits Photo  : Albane de Marnhac

L’Irlande / 4 jours

Un peu sur un coup de tête , nous sommes partis en Irlande avec un bon groupe d’amis. Ca nous changeait des petites escapades tous les deux, car la logistique n’est évidemment pas la même quand on voyage à deux, ou à douze… !

L’Irlande en plus d’être un pays assez mystérieux est vraiment très beau à découvrir. Les irlandais sont très accueillants et ce sont les inventeurs de la Guinness alors forcément ils marquent beaucoup de points ! ( Ne parlons même pas de leurs pulls irlandais et de leurs chanteurs à la voix délicieusement réconfortante  ) . En partant on s’imaginait des grandes étendues vertes avec plein de moutons, et des roux un peu partout ( bon, même si c’est un cliché c’est véridique, y’en a pleiiin pleiiin pleiin  ) .  Eh bien autant vous dire qu’on n’a pas été décu !

 

jt9a9529

FAIRE SA VALISE

On n’oublie pas son passeport ou sa carte d’identité. Toujours bien utile ! Surtout que la limite d’âge pour acheter de l’alcool en supermarché est fixée à 25 ans. Si vous êtes fumeur, le prix du paquet de tabac est plus cher qu’en France ( 10E) .

On vous conseille de prendre des habits chauds , car l’Irlande est un pays assez humide même si nous avons eu un temps relativement doux ! Une bonne parka, un bon pull , et un sweat à capuche et/ou un parapluie.

Tout comme Amsterdam, de bonnes chaussures sont requises, car Dublin est assez petit et on n’a vite fait de crapahuter pendant des heures . De plus l’Irlande est un pays très vert où se mêle campagne et mer. Donc pourquoi ne pas emmener des chaussures de marche ?

Les prises ne sont pas les mêmes qu’en France, on vous conseille d’acheter un adaptateur international qui sera un bon investissement !

jt9a9514jt9a9518jt9a9520

 

LE TRANSPORT

Il existe une carte qui est l’équivalent de l’Oyster Card de Londres : la Leap card . Vous pouvez l’acheter en ligne , ou à des bornes dans les grandes villes irlandaises. Cependant pour une aussi courte période de temps ( 4 jours ) nous ne l’avons pas achetée. En effet vous aurez vite fait de repérer les principales avenues de Dublin .  Vous trouverez plus d’informations sur la Leap Card ici ( site en anglais ).

En ce qui concerne les déplacements vers les alentours de Dublin, il est possible de s’y rendre en bus ou en train . A savoir que pour acheter un ticket de bus, il est recommandé d’utiliser les bornes présentes à certaines stations ! En effet, si vous acheter un ticket directement dans le bus, il vous faut avoir le compte juste et les billets ne sont pas acceptés . ( ça semble un détail, mais c’est le genre de petits trucs qui peut vraiment agacer ! ) . Le réseau de bus irlandais à Dublin est assez anarchique, et il est difficile de trouver une carte vraiment fiable des bus et de leurs itinéraires. En effet, seul la compagnie Bus Eirann est publique, il en existe donc une dizaine qui sont privées ( Citylink  par exemple permet de faire les liaisons des aéroports jusqu’aux grandes villes ) . Cependant rassurez-vous, les irlandais sont très aimables et vous indiqueront sans soucis les meilleures options de transport.

Si vous voulez prendre le train il vous en coûtera presque le même prix qu’un ticket de bus à savoir 3.30E environ. Cependant la région est découpée en zones, tout comme c’est le cas à Paris. Plus vous vous éloignez plus le billet est cher, mais c’est somme toute très logique. Les trains ne sont pas très confortables, et les banquettes sont un peu inclinées, ce qui peut faire un peu mal au dos donc on préfère vous prévenir !

Il y a également un tram à Dublin, qui fonctionne sous le nom de réseau « LUAS » . Plus d’informations ici ( le site est traduit en français  .

jt9a9535jt9a9537jt9a9544

LES QUARTIERS SYMPAS A DUBLIN – QUE FAIRE

Qui dit Dublin dit forcément Temple Bar . Et il est vrai que ce quartier est très chouette, car complètement à l’image que nous nous faisions de l’Irlande. C’est un quartier très animé, avec il est vrai beaucoup de touristes , mais si vous quittez les grandes avenues vous tomberez sur des bars beaucoup plus typiques ! L’intérêt des bars irlandais est leur ambiance particulière, ou toutes les classes sociales,et presque tous les âges se mélangent autours d’une bonne Guinness et de musique traditionnel irlandaise. C’est également près de Temple Bar que se trouve le quartier historique où il fait bon flaner !

Ne surtout pas rater l’université de Trinity College, avec sa bibliothèque vraiment incroyable ! Trinity sera l’occasion d’un article prochainement 🙂 . Vous pouvez également visiter la distillerie Jameson pour les amateurs de whisky ; et le musée de la Guinness . La cathédrale Saint Patrick est également très belle, et a un sol fait d’un assemblage de carrelage vraiment impressionnant.

Nous avions booké une visite gratuite de la ville via Sandemans New Europe . Le guide était très sympathique, et nous avons découvert l’histoire riche et palpitante de Dublin pendant trois heures . A la fin de la visite vous lui donnez un pourboire de votre choix . John était vraiment palpitant, même si l’accent irlandais peut parfois faire un peu peur, mais sa bonne humeur était communicative et ses anecdotes riches de trésors !

 

dublin-map-1

QUE RAPPORTER D’IRLANDE

Je vous dirais effectivement qu’à défaut de rapporter de la Guinness dans votre valise, il est impératif de la gouter ! Et ce n’est pas une légende, au comptoir d’un bar la Guinness est la bière la plus présente, car c’est en soi une certaine petite fierté nationale ! Nous en avons goûté d’autres, mais il y a tellement de bières aux choix qu’on en perd son latin ( surtout en fin de soirée  ! ) . Au niveau gastronomique, vous trouverez beaucoup beaucoup de viande au menu de restaurant typique. Elle est généralement bouillie, tel un boeuf bourguignon, ou encore présente dans des tartes. Globalement la nouriture irlandaise est bonne, même si nous avons regretté qu’il n’y ait pas plus de salades, et de « vert‘ dans nos assiettes !

Vous pouvez rapporter un pull irlandais , des magnets, des objets sous licence guinness comme des dessous de verre au design un peu rétro, des briquets.. Le pull irlandais étant un must mais pas forcément accessible à toutes les bourses !

jt9a9567jt9a9763jt9a9768jt9a9772jt9a9780

AUX ALENTOURS DE DUBLIN

Nous avons visité Howth et Glendalough qui feront l’objet d’un article prochainement !

 

Crédits Photo : Albane de Marnhac

 

 

 

AMSTERDAM / 3 jours

NB : cet article provient du site d’Albane , qui l’a déplacé ici . Le récit est donc souvent à la première personne 🙂

Nous sommes allés  nous balader à Amsterdam le temps d’un petit week-end prolongé. Au retour de ce court voyage, nous revenons assez conquis par cette ville dont ont nous avait beaucoup parlé . Amsterdam est la destination phare des jeunes étudiants et des couples à partir de mai , heureusement lors de notre passage, il n’y avait pas trop de monde ! nous avons ressenti le même sentiment qu’à Londres, une ville très mixée, avec une bonne ambiance de détente . C’est très propre et le réseau de transport est très efficace !

jt9a0148

FAIRE SA VALISE

-On oublie pas de prendre sa carte d’identité ou son passeport qui pourra être utile. En effet, la vente d’alcool est interdite aux mineurs, et lorsqu’on a une tête très jeune comme moi, c’est parfois salvateur ! Si vous désirez faire une visite dans les coffee-shop, certains vous demandent votre carte.

-De bonnes chaussures ! C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner. Même si on a tendance à dire que la ville est petite, on a vite fait de caracoler de quartiers en quartiers ! Prenez de bonnes chaussures de marche ou des baskets confortables.

-Prévoyez du liquide car même si la plupart des boutiques acceptent la carte bancaire, certaines ne prennent que du cash. Je vous conseille également de prendre un plan de la ville, utile pour se repérer un minimum. Nous sommes partis en mai, le temps alternait entre petite pluie et beau soleil, donc un bon manteau est tout de même recommandé ! Attention aux pickpockets, comme dans chaque grande ville, mieux vaut prévenir que guérir.

jt9a0176jt9a0205jt9a0215

LE TRANSPORT

Pour partir de Paris vous avez plusieurs options, nous vous conseillons de prendre le train. Ayant réservé un mois et demi à l’avance nous avons trouvé des billets de train avec le Thalys pour 35Euros par personne.pour un aller. Nous sommes partis de bon matin vers 6h30 de la gare du Nord vendredi .Le retour s’est fait le dimanche soir à 23h30 avec Mégabus qui proposait des retours à 15Euros par personne.

Les transports à Amsterdam sont très efficaces, et la ville est très bien déservie. Cependant les tickets à l’unité sont assez onéreux, optez pour une carte de tranport valable trois jours qui vous permets des déplacements illimités au sein de la ville, elle coûte 16E par personne. Nous nous sommes principalement déplacés en tram . Les vélos sont certes super mignons en photos, mais la réalité est assez violente. Ils font clairement la loi, roulent à des vitesses excessives en ville, et ne préviennent pas ou très peu. Le vélo est donc peu recommandé à mon sens pour une première découverte de la ville car c’est véritablement la jungle ! Pour aller dans des coins sympas à proximité d’Amsterdam vous pouvez prendre le train, selon la destination le prix du billet va de 6 à 15Euros aller retour.

LES QUARTIERS SYMPAS

Il faut penser qu’Amsterdam est une ville sur l’eau, telle une petite Venise, ses canaux sont mondialement connus. Mais j’avoue qu’on a vite fait de se perdre si on ne repère pas des points importants tels que la gare ou la place Rembrandt. Il y a beaucoup de quartiers sympas à visiter : Le Centrum avec toutes ses grandes enseignes, et les quartiers de 9 ruelles pour trouver de la jolie déco et des friperies vraiment chouettes ! Il faut se rendre au marché aux fleurs qui vends des bulbes et autres petits trucs typiques.Le Joordan, quartier bobo et où il fait bon prendre un café en terrasse, et chiner de ci de là.N’oublions pas le Foodhallen ( les halles de Joordan) ,où vous pourrez manger des mets venus des quatre continents grâce à ses food-trucks éparpillés .  Le Quartier rouge , qui ressemble à Pigalle avec son accumulation de sex-shop, et ses néons . Cela nous a mis assez mal à l’aise de voir des prostitués en vitrine, c’est vraiment particulier. Le quartier de Pjip est réputé pour être plus populaire, vous y trouverez le Cuypmarkt, un marché où l’on trouve un peu tout et n’importe quoi ! N’oubliez pas de vous rendre dans les nombreux parcs publiques d’Amsterdam qui sont très agréables pour pique-niquer à l’ombre.

jt9a9946jt9a9948jt9a9960jt9a9977jt9a9987

 

QUE RAPPORTER D’AMSTERDAM

Si vous êtes un fin gourmet vous ne résisterez pas aux nombreux fromages hollandais. Les plus célèbres sont l’Edam et le Gouda. Il faut rentrer dans les boutiques proposant des dégustations et tout goûter ( ils ont l’habitude, ne soyez pas gênés ! ).  Parmi les spécialités locales, vous pourrez déguster un sandwich au hareng frais dans les marchés, des frites, des bitterballens = sorte de croquette de viande avec de la sauce moutarde, ou encore des gaufres ! Amsterdam est connu pour être un repère de chineurs et de designer fan de typo et de mode nordique. N’hésitez pas à rapporter un objet un peu arty, comme des jolies bougies, des lampes ou des vêtements vintage ! Pour les amateurs d’objets , vous pouvez rapporter des petits magnets avec des moulins en céramique, de la vaisselle de Delf ou encore des sabots de bois artisanaux.

AUX ALENTOURS D’AMSTERDAM

Nous avons été à Zandzig, charmant petit village de poupée, avec des moulins ! On voulait absolument en voir et on a réussi ! Ce village est très touristique, mais il vaut le détours pour son usine de chocolat dont l’odeur embaume les rues, ainsi que ses petites maisons typiques !

jt9a0244jt9a0260jt9a0273jt9a0278

Bilan du voyage : Amsterdam est une destination parfaite pour quelques jours, aussi bien entre amis qu’en couple. On a beaucoup aimé et on espère revenir en Hollande pour visiter les champs de tulipes ( pas de bol c’était pas la saison lorsque nous y sommes allés ! ) et explorer un peu plus les petits villages alentours.

 

jt9a0063jt9a0090jt9a0106jt9a0137jt9a9993

Et vous ? Avez-vous déjà visité Amsterdam ? Est-ce un pays qui vous tente ?

Crédits Photo : Albane de Marnhac